POLE NATIONAL CIRQUE AUCH

Facebook

Compagnie résidence

compagnie en résidence

HOMO SAPIENS

L'Apprentie compagnie

"Le projet Homo Sapiens vient de loin.

Une graine qui germe dans le compost de mes entrailles depuis une dizaine d’années. Une graine qui m’a permis, dans mon parcours de pédagogue, de théoricienne et de clown sur scène, de préciser une pensée, tant pratique que philosophique, où l’être-clown pourrait s’incarner à l’état premier.

Qu’est-ce que le premier geste du clown ? À quoi sert l’acte originel de se grimer ? Quelle était la langue des clowns avant qu’ils ne deviennent spectacle ? À quoi ressemblait cet animal en milieu naturel, à l’état sauvage avant qu’il n’ait été domestiqué ? Qu’est-ce que fut l’aube du clown avant qu’il ne prenne la forme que nous lui connaissons ? Se rendre à l'origine, non pas à l'origine historique mais à une forme originelle de notre relation au monde, est le geste premier de cette création.

(...)

Tous ces questionnements m’ont amenée à rechercher avec les interprètes (5 circassien.nes, 1 danseuse et 1 comédienne) un « langage premier » afin de plonger les spectateur.rices dans un monde à l’état naissant et de construire, avec toute leur sensibilité corporelle et singulière, un récit physique et poétique qui nous amène à nous regarder autrement.
A l'aube du crépuscule de l'anthropocène, pour finir en beauté, le temps est venu de nous regarder de l'autre côté du miroir, par le prisme qu'offre le clown. Peut-être cela nous aiderait-il à commencer à défricher un passage vers un Homo Suivant ?

Donner à voir ces corps alternatifs, à la fois bruts et hypersensibles, monstrueux et attachants, nécessitait de travailler le clown dans une langue radicalement physique afin de rendre compte du rapport charnel, pulsionnel et indompté que l’homme entretient au monde.
M’entourer de jeunes circassien.nes et danseur.ses issu.es d’Écoles supérieures d’art était primordial pour donner à voir au plateau toute l'étendue d'une « langue physique » du clown.
Tout en leur transmettant un art du clown dépouillé des apparats du spectacle, j’ai fait appel au rapport viscéral et poétique qu’elles et ils entretiennent au monde dans la pratique quotidienne de leur art.
C'est à travers cette pratique et sa confrontation au krump, une danse hyper expressive, d’apparence primitive, organique voire brutale, créée dans le but d'exprimer et de canaliser la rage, ou encore la puissance de la vie, que nous avons, d'une part, musclé un langage corporel propre à chaque clown mais également créé des danses collectives. (...)"

Caroline Obin

 

Écriture collective de plateau sous la direction de Caroline Obin
Mise en scène et scénographie : Caroline Obin
Création musicale : Jérôme Lapierre

Avec
Mario de Jesus de Barragan, Margaux Desailly*, Danielle Le Pierrès, Jaime Monfort, Marcelo Nunes Ferreira, Ilaria Romanini, Loriane Wagner
(*issue de L'École de la Comédie)
Dramaturgie Harry Holtzman
Chorégraphie (krump) Emilie Ouedraogo Spencer
Costumes Yvett Rotscheid
Avec la collaboration de Ouria Dahmani-Khouhli
Création lumière et régie générale Carine Gérard
Cascades Elise Ouvrier-Buffet

Production
L'Apprentie Compagnie ; La Comédie de Saint-Étienne, Centre dramatique national ; Théâtre Dijon Bourgogne, Centre dramatique national

Coproductions / aides à la résidence :
Circa, Pôle national du Cirque Auch Occitanie ; La Verrerie, Pôle national du Cirque Occitanie Alès ; Archaos, Pôle national Cirque Marseille Méditerranée ; La Cascade, Pôle national Cirque Ardèche ; Le Carré Magique, Pôle national Cirque de Lannion ; Agora, Pôle national Cirque - Boulazac Aquitaine ; La Grainerie, Fabrique des Arts du Cirque et de l'Itinérance, Toulouse ; L'Usine, Centre national des Arts de la Rue et de l'Espace Public, Tournefeuille ; Espace culturel des Corbières CCRLCM, Ferrals-les-Corbières ; Théâtre de l'Agora, Scène nationale d'Evry et de l'Essonne ; Théâtre dans les Vignes, Couffoulens
Soutien :
Fondation E.C. Art-Pomaret, DRAC Occitanie, Région Occitanie, Département de l'Aude ; Académie Fratellini, École Supérieure des Arts du Cirque de Saint-Denis ; Ésacto'Lido, École Supérieure des Arts du Cirque de Toulouse.

 Photos : © Caroline Obin

 

Comment venir



Du 30 NOV au 13 DEC

Sortie de résidence :  
jeudi 9 déc. à 18h
Salle Bernard Turin
(sans réservation - accès libre)

> Retour au soutien à la création