POLE NATIONAL CIRQUE AUCH

Facebook

Compagnie résidence

compagnie en résidence

Foutoir Céleste

Cirque Exalté

Quand l’envie s’est manifestée de créer un spectacle dans lequel nous voulions aborder les thèmes de l’instinctif, du viscéral, du sauvage, nos recherches nous ont rapidement amenées vers la circularité.
Le carré est une invention humaine, le cercle est présent partout dans la nature. De tout temps, les humains se mettent en cercle pour s’unir, danser, prier, jouer, se concerter. De cette union résulte une certaine synergie.
Nous avons donc décidé de chercher, que ce soit dans la technique de cirque, dans la symbolique ou l’esthétisme, autour du cercle,
du circulaire, du cycle. La circularité nous emmène à la ronde, qui nous emmène à la danse, qui elle nous emmène à la transe.
S’est alors posée la question de l’espace : nous voulions qu’il corresponde entièrement à ce dont nous avions besoin, c’est à dire une scénographie basée sur le concentrique, une sensation d’enveloppement pour les spectateurs, une impression d’être reliés. Le choix du chapiteau était donc une évidence.

 

« Chez les natifs américains, le Coyote est le dieu qui vient foutre le bordel dans nos vies, pour nous rapprocher de ce qui nous meut.
Parfois il vient juste nous chatouiller légèrement, parfois il est brutal, parfois il est sournois et insistant.
Il peut aussi être carrément drôle, mais surtout quand ça arrive aux autres...
Évidemment, il fait flipper tout le monde.
On n’a pas envie de voir le coyote, on l’ignore, on ne veut pas, surtout pas, le regarder dans les yeux.
Mais lui, il s’en fout, il ne lâche pas le morceau, il revient encore et toujours à la charge.
Il se cache derrière ce que l’on pense insupportable, ce que l’on croit insurmontable.
Il est ce grain de sable qui vient enrayer la machine, ce coup de pied dans notre cocon de sécurité, ce truc qui nous titille, qui revient sans cesse.
Il est ce gros Foutoir, qui nous tire vers le Céleste.
Et là, aujourd’hui, c’est l’anniversaire de son arrivée sur terre.
Entre transe de consolation, rite de passage et fête jusqu’au bout de la nuit, nous vous invitons, Mesdames, Messieurs, à venir fêter la naissance du dieu Coyote. »

Note d'intention de la metteuse en scène :
« Ce spectacle sera un rituel. Un rituel créé et inventé de toutes pièces par des femmes et des hommes qui prennent le temps de fêter leur vulnérabilité, afin de toujours se souvenir qu’elle fait partie de leur humanité.
Une célébration de l’incertitude et du risque, pour se rappeler de ne jamais, Ô grand jamais, tout céder à la sécurité.
Une cérémonie pour se régaler de ne pas être des dieux tout puissants.
Une consolation générale. Une acceptation primordiale. Un grand feu de joie, pour brûler nos envies d’invincibilité. »

 Les techniques de cirque représentées seront le trapèze ballant, le BMX flat-land, les portés acrobatiques, jonglerie, danse.

 

Avec :
Jonathan Charlet, Sara Desprez, Maria Paz Marciano, Matthieu Bonnecuelle, Angelos Matsakis, Maria Jesus Penjean Puig, Marin Garnier
Écriture : Sara Desprez et Angelos Matsakis
Mise en scène : Sara Desprez
Regards extérieurs : Brams Dobbelaere (en piste), Stéphanie Gaillard (chorégraphie), Marie Molliens (dramaturgie)
Composition musicale : David Maillard et Romain Dubois
Costumes : Clarisse Baudinière
Technique : Coordination et montage technique du projet : Angelos Matsakis
Régie générale / montage chapiteau : Pierre-Yves Dubois
Technique son et lumière : Thibault Rocaboy
Direction construction : Bernard Delaire
Création cerce : Eric Abadie, Aéréa
Production et administration : L’Envoleur
Diffusion : Émile Sabord Production

Résidences et coproductions :
Théatre de Cusset ; Ville d’Evron ; PRAC Le Mans ; Théatre Onyx à Saint Herblain ; Cheptel Aleikoum ; Communauté de Communes Loué / Brûlon / Noyen ; Ay-Roop ; La Cascade, Pôle National Cirque Drôme Ardèche
Circa, Pôle National Cirque, Auch Gers Occitanie ; Festival Mirabilia ; Pôle National Cirque Théatre Firmin Gémier – La Piscine ; Le PALC, Pôle National Cirque Grand Est en partenariat avec la commune de Sainte Ménéhould
(en cours)
Co-production sans accueil en résidence : L’Entracte, scène conventionnée de Sablé-sur-Sarthe ; Les Quinconces l’Espal, Scène Nationale du Mans. 

 Photos : © Leïla Philippe

 

Comment venir



Du 25 NOV au 16 DEC

Sortie de résidence :
mardi 7 déc. à 19h
sous chapiteau - CIRC
(sans réservation - accès libre)

> Retour au soutien à la création